Savez-vous qu’il existe environ 30 % des ventes immobilières qui échappent aux mains des professionnels de l’immobilier ? En effet certains particuliers gèrent seuls la mise en vente de leur bien grâce aux portails d’annonces immobilières gratuits.  Découvrez pourquoi et comment réaliser une vente d’un bien en se passant d’une agence immobilière ?

vente immobilières

La vente immobilière sous la Loi Alur

Aujourd’hui, la loi Alur rend la négociation plus complexe et le délai de rétractation de 10 jours par l’acheteur est toujours en cours tant que toutes les pièces du dossier de vente ne sont pas notifiées.

À chaque instant durant ce laps de temps, le futur acheteur peut se désister voire se tourner vers une autre vente immobilière.

D’autre part, la principale motivation de ceux qui refusent de faire appel à une agence pour un achat immobilier est le vœu de réaliser des économies.

La faute en serait imputée aux commissions d’agence qui seraient trop importantes, mais aussi de l’absence de perception du service rendu par des intermédiaires.

Étapes pour réussir une vente immobilière par soi-même

L’écriture et la rédaction de l’annonce

Que cela soit pour un appartement ou une maison à vendre, c’est probablement le document le plus important pour réussir une vente immobilière. En effet, ce document est en quelque sorte votre « vitrine », c’est par cette annonce que vous allez attirer (ou pas) l’intérêt du potentiel acquéreur.

Cette annonce doit demeurer claire et lisible.

Elle liste précisément toutes les caractéristiques de votre maison ou de votre appartement : nombre de pièces, type de chauffage, superficie au sol, situation géographique, exposition, proximité des commerces et transports, etc.

Votre objectif est simple : attirer l’attention des personnes en recherche d’un bien immobilier. C’est pourquoi n’hésitez pas à enrichir votre annonce d’une ou de plusieurs photos intérieures et extérieures.

Bien entendu, vous pouvez utiliser la méthode dite « du panneau » qui consiste à placarder votre annonce dans un commerce ou encore dans une agence. Dans ce dernier cas, choisissez bien le type de mandat — le mandat simple vous autorise à effectuer vos recherches en parallèle que les agents immobiliers — pour ne pas vous retrouver piégé.

Internet est une autre source de possibilités.

De nombreux sites Web gratuits vous proposent de publier votre annonce en ligne en vous aidant à cibler au mieux vos potentiels acheteurs.

N’oubliez pas d’actualiser régulièrement votre annonce pour qu’elle demeure en tête des recherches.

La décision du juste prix du bien

Voici une autre étape à ne surtout pas bâcler, car elle risque de compromettre la vente immobilière de votre maison ou votre appartement.

Si le prix est trop élevé, personne ne s intéressera à l’achat de votre appartement,  tandis que si votre bien est sous-évalué, vous risquez d’attirer la méfiance des potentiels acquéreurs.

Consultez les différentes annonces immobilières qui correspondent au type et à la surface de votre bien, dans votre quartier ou votre ville. Prenez en compte que le bien est neuf ou à rénover, s’il est situé dans un quartier bruyant ou non, etc.

La situation géographique ainsi que l’orientation du bien sont un facteur crucial pour déterminer le prix.

Là aussi, des sites Web vous permettent d’obtenir une idée du prix moyen grâce à des comparateurs en ligne.

Le moment des visites

Les visites sont toujours un moment délicat, mêlé d’anxiété, de stress, d’attente et de doutes.

Bien entendu, votre logement doit être impeccable et le futur acquéreur doit pouvoir se projeter dedans très facilement.

C’est pourquoi vous devez désencombrer, dépersonnaliser, agencer différemment vos pièces pour que l’on puisse circuler partout aisément.

L’objectif, là encore, est d’attirer l’acquéreur dans vos filets, lui donner l’impression qu’il est déjà dans son futur « chez lui ».

Durant la visite, insistez sur les points forts de votre maison et de votre extérieur si cela est possible. Ne cherchez surtout pas à masquer les défauts, rassurez le visiteur et gagnez sa confiance en renvoyant une image honnête de vous-même.

En parallèle, vous préparez les documents nécessaires pour répondre à toutes les demandes comme le règlement de copropriété, un relevé des charges, un carnet d’entretien des différents équipements et surtout, les diagnostics techniques.

Si la visite s’avère fructueuse, une proposition d’achat est alors faite par le futur acquéreur. Vous devez réaliser un compromis de vente qui tient d’engagement ferme et définitif entre le vendeur et l’acheteur jusqu’au moment de la signature de l’acte de vente chez un notaire.

Articles Connexes : Location immobilière : se passer des agences & Annonces immobilières : comment éviter les pièges et trouver le logement de vos rêves