Category

Recherche immobilière

location_maison

Location d’une maison : les points à vérifier

By | Recherche immobilière | No Comments

Vous êtes à la recherche de la location de la maison de vos rêves ? Et même si vous avez acquis une certaine expérience en la matière et que vous savez quels sont les points essentiels à vérifier, une petite mise à jour peut s’avérer utile.

En effet, les normes de sécurité changent constamment, sans oublier que les impératifs imposés par les diagnostics immobiliers évoluent aussi.

Enfin, pour ceux qui sont locataires pour la première, voici une liste précise des points à surveiller pour éviter toute déconvenue lors d’une location immobilière.

location_maison

Surveillez l’état général de la maison en location

C’est un critère de base et un réflexe à adopter dès les premières secondes.

Vous ne devez jamais signer quoi que ce soit, qui plus est un contrat de bail de location, tant que vous n’avez pas vu la location de vos yeux.

Et même s’il celui-ci vous séduit, amenez quelqu’un avec vous pour avoir une seconde opinion.

La maison en location peut paraître parfaite et en bon état sur les photos, mais qu’en est-il réellement ?

N’oubliez pas, à l’instar des réseaux sociaux, que l’on poste que les meilleures photos dans les annonces immobilières !

Demandez les factures de l’ancien locataire de la maison

Si cela s’avère possible, contactez le précédent locataire pour connaître ses dernières factures d’énergie (gaz, électricité, etc.).

Vous pouvez aussi lui poser d’autres questions sur l’opérateur de téléphonie ou celui d’Internet qui convient le mieux pour ledit logement.

Ainsi, vous éviterez les mauvaises surprises et vous saurez si votre logement vous coûtera cher ou pas durant la période hivernale.

Contrôlez l’humidité de la maison en location

Cela n’a l’air de rien, mais des traces d’humidité montrent que la maison n’est pas bien isolée. Vous risquez d’avoir, à plus ou moins moyens termes, des déperditions de chaleur.

Et donc de voir votre facture d’énergie augmenter.

De plus, de l’humidité dans une maison n’est jamais très sain car vous pouvez tomber malade.

Vérifiez notamment autour des fenêtres ainsi que dans les coins et partez à la chasse de traces d’eau sur les murs et vitres.

Vérifiez la tuyauterie avant la location de la maison

Ce n’est pas nécessairement la chose à contrôler à tout prix au moment de votre 1ère visite, mais si vous pensez que vous allez devenir locataire d’une maison, c’est un point qui a son importance.

Comment faire ? Ouvrez les robinets, tirez la chasse d’eau, actionnez la douche pour voir s’il existe des fuites ou simplement vérifier l’écoulement de l’eau.

Pour les radiateurs, allumez-les et vérifiez qu’ils fonctionnent.

Enfin, les prises électriques doivent aussi être opérationnelles pour recevoir tous vos appareils électriques.

Faites attention au bruit

Savez-vous que le bruit est l’une des premières causes de conflit entre voisins ?

Alors, quand vous allez visiter la maison en location, essayez d’y aller à différents moments de la journée. C’est aussi une bonne occasion de vérifier la luminosité de chaque pièce.

Sinon, pourquoi ne pas sonner chez les voisins et leur demander ce qu’il en est du bruit extérieur ? Ils vous évoqueront les éventuels bruits existants, les propriétaires ou locataires qui peuvent se montrer bruyants.

Testez la connexion Internet de la maison en location

Aujourd’hui, nous avons tous besoin d’une bonne connexion Internet.

Que ce soit pour les consoles de jeux des enfants, pour travailler quand on est étudiant ou qu’on est indépendant chez soi ou simplement pour profiter d’un bon film en streaming, la qualité de la connexion Internet joue désormais dans la balance quand il s’agit de louer une maison.

Renseignez-vous auprès des fournisseurs d’accès, utilisez des applications qui vous informent sur la qualité de la couverture réseau en fonction de la ville, du quartier voire de l’adresse exacte du logement.

Identifiez les commodités

Si vous n’avez pas de voiture ou si vous avez des enfants, les besoins de vous déplacer et d’avoir accès à certains services peuvent être importants.

Veillez à savoir s’il existe des transports en commun près de la maison ou alors si vous pouvez prendre votre vélo par exemple.

De même, veillez à vous renseigner sur la présence des commerces de proximité, d’un médecin, d’une pharmacie ou simplement d’un bureau de la Poste.

A consulter aussi : Location d’appartement : Top 10 des erreurs à ne pas commettre

Vous souhaitez louer un appartement, renseignez-vous sur sa consommation énergétique !

By | Recherche immobilière | No Comments

Au moment de choisir son appartement à louer, le coeur a bien souvent ses raisons que la raison ignore… Ou non d’ailleurs : aspect général, superficie, ancienneté, nombre de pièces, prix à l’achat, environnement, etc font partie des premiers critères de sélection des locataires potentiels, et c’est bien normal. Votre futur logement, c’est un peu votre future vie. Alors autant écouter avant tout votre cœur, vos préférences personnelles et votre style de vie. Attention cependant à ne pas négliger certains facteurs moins visibles, mais tout aussi important, et notamment la consommation énergétique.

La consommation énergétique : le coût de revient d’un logement

Ce charmant petit appartement aux poutres apparentes, avec hauteur sous plafond, moulures en plâtre et cheminée d’époque a tout pour plaire, si ce n’est que même avec le thermostat poussé au maximum, on se croirait dans l’Age de Glace. Et pour cause ; les appartements anciens, s’ils affichent un charme indéniable, affichent également une consommation énergétique parfois extrêmement élevée. Mal chauffés, mal isolés, vieilles chaudières, radiateurs vétustes.. Des détails qui ne sautent pas forcément aux yeux mais prennent tout de suite beaucoup plus d’ampleur au moment de recevoir les factures d’énergie.

En tant que locataire, l’entretien et le remplacement des appareils de chauffage n’est pas à votre charge. Vous avez donc particulièrement intérêt à bien vous renseigner sur la consommation énergétique des appartements que vous visitez, pour vous éviter de passer des hivers à grelotter dans une passoire énergétique. Il est également important de bien comparer les prix du kWh chez les fournisseurs. Lorsqu’on signe un contrat de location, le premier réflexe est souvent d’appeler EDF pour mettre le compteur à son nom, sans prendre le temps d’estimer sa consommation et d’étudier les offres des fournisseurs alternatifs. Direct Energie par exemple, propose des contrats avec parfois 10% de remise sur le prix du gaz et de l’électricité.

Appartement énergivore : quelles conséquences ?

La consommation énergétique de votre logement impacte votre budget mais également votre confort de vie. Dans un appartement mal isolé, la chaleur s’échappe en hiver, mais s’incruste très facilement l’été (c’est l’effet bocal). Une mauvaise ventilation intérieure peut conduire à l’apparition de moisissures et de champignons sur les murs et le plafond, responsables à long terme d’irritations respiratoires : rhinite, bronchite, asthme…

En plus de dégrader l’aspect général du logement (traces de coulures sous les fenêtres, taches noires sur les murs, présence de moisissure, etc.), la dégradation de la consommation énergétique nuit à la santé des occupants du logement. Malheureusement, pour de nombreux locataires, difficile parfois de refuser une offre, tant la demande abonde et l’offre est faible.

Le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) fait partie des diagnostics immobiliers obligatoires dans le cadre d’une vente ou d’une location. Valable 10 ans, ce bilan vise à informer le propriétaire et le locataire de la consommation d’énergie du logement ou du bâtiment tertiaire sur :

  • son chauffage,
  • son refroidissement,
  • sa production d’eau chaude sanitaire (ECS),

Mais pas sur les autres usages (éclairage, appareils électroménagers, ventilation, etc.). Grâce au DPE, les locataires peuvent se faire une première idée de la consommation globale des appartements, et aussi identifier les points faibles et les éventuelles solutions d’améliorations.

vente immobilières

Vente immobilière : se passer des agences ?

By | Recherche immobilière

Savez-vous qu’il existe environ 30 % des ventes immobilières qui échappent aux mains des professionnels de l’immobilier ? En effet certains particuliers gèrent seuls la mise en vente de leur bien grâce aux portails d’annonces immobilières gratuits.  Découvrez pourquoi et comment réaliser une vente d’un bien en se passant d’une agence immobilière ?

vente immobilières

La vente immobilière sous la Loi Alur

Aujourd’hui, la loi Alur rend la négociation plus complexe et le délai de rétractation de 10 jours par l’acheteur est toujours en cours tant que toutes les pièces du dossier de vente ne sont pas notifiées.

À chaque instant durant ce laps de temps, le futur acheteur peut se désister voire se tourner vers une autre vente immobilière.

D’autre part, la principale motivation de ceux qui refusent de faire appel à une agence pour un achat immobilier est le vœu de réaliser des économies.

La faute en serait imputée aux commissions d’agence qui seraient trop importantes, mais aussi de l’absence de perception du service rendu par des intermédiaires.

Étapes pour réussir une vente immobilière par soi-même

L’écriture et la rédaction de l’annonce

Que cela soit pour un appartement ou une maison à vendre, c’est probablement le document le plus important pour réussir une vente immobilière. En effet, ce document est en quelque sorte votre « vitrine », c’est par cette annonce que vous allez attirer (ou pas) l’intérêt du potentiel acquéreur.

Cette annonce doit demeurer claire et lisible.

Elle liste précisément toutes les caractéristiques de votre maison ou de votre appartement : nombre de pièces, type de chauffage, superficie au sol, situation géographique, exposition, proximité des commerces et transports, etc.

Votre objectif est simple : attirer l’attention des personnes en recherche d’un bien immobilier. C’est pourquoi n’hésitez pas à enrichir votre annonce d’une ou de plusieurs photos intérieures et extérieures.

Bien entendu, vous pouvez utiliser la méthode dite « du panneau » qui consiste à placarder votre annonce dans un commerce ou encore dans une agence. Dans ce dernier cas, choisissez bien le type de mandat — le mandat simple vous autorise à effectuer vos recherches en parallèle que les agents immobiliers — pour ne pas vous retrouver piégé.

Internet est une autre source de possibilités.

De nombreux sites Web gratuits vous proposent de publier votre annonce en ligne en vous aidant à cibler au mieux vos potentiels acheteurs.

N’oubliez pas d’actualiser régulièrement votre annonce pour qu’elle demeure en tête des recherches.

La décision du juste prix du bien

Voici une autre étape à ne surtout pas bâcler, car elle risque de compromettre la vente immobilière de votre maison ou votre appartement.

Si le prix est trop élevé, personne ne s intéressera à l’achat de votre appartement,  tandis que si votre bien est sous-évalué, vous risquez d’attirer la méfiance des potentiels acquéreurs.

Consultez les différentes annonces immobilières qui correspondent au type et à la surface de votre bien, dans votre quartier ou votre ville. Prenez en compte que le bien est neuf ou à rénover, s’il est situé dans un quartier bruyant ou non, etc.

La situation géographique ainsi que l’orientation du bien sont un facteur crucial pour déterminer le prix.

Là aussi, des sites Web vous permettent d’obtenir une idée du prix moyen grâce à des comparateurs en ligne.

Le moment des visites

Les visites sont toujours un moment délicat, mêlé d’anxiété, de stress, d’attente et de doutes.

Bien entendu, votre logement doit être impeccable et le futur acquéreur doit pouvoir se projeter dedans très facilement.

C’est pourquoi vous devez désencombrer, dépersonnaliser, agencer différemment vos pièces pour que l’on puisse circuler partout aisément.

L’objectif, là encore, est d’attirer l’acquéreur dans vos filets, lui donner l’impression qu’il est déjà dans son futur « chez lui ».

Durant la visite, insistez sur les points forts de votre maison et de votre extérieur si cela est possible. Ne cherchez surtout pas à masquer les défauts, rassurez le visiteur et gagnez sa confiance en renvoyant une image honnête de vous-même.

En parallèle, vous préparez les documents nécessaires pour répondre à toutes les demandes comme le règlement de copropriété, un relevé des charges, un carnet d’entretien des différents équipements et surtout, les diagnostics techniques.

Si la visite s’avère fructueuse, une proposition d’achat est alors faite par le futur acquéreur. Vous devez réaliser un compromis de vente qui tient d’engagement ferme et définitif entre le vendeur et l’acheteur jusqu’au moment de la signature de l’acte de vente chez un notaire.

Articles Connexes : Location immobilière : se passer des agences & Annonces immobilières : comment éviter les pièges et trouver le logement de vos rêves

achat appartement

Achat d’un appartement : comment bien acquérir son futur logement

By | Recherche immobilière | No Comments

« L’achat d’un appartement est toujours un moment à la fois excitant et un peu effrayant. En effet, comment savoir si le bien immobilier que l’on va trouver va nous convenir à terme ? Comment savoir si l’on va s’y plaire ?

C’est dans la phase de préparation et lors des premières visites que la vente immobilière va se jouer.

achat appartement

Un choix à réaliser avec soin

Trouver un appartement à vendre n’est pas une mince affaire et trouver la perle rare est toujours ce que l’on désire, n’est-ce pas ?

Sur le plan financier, l’achat de votre appartement doit être rentable, c’est pourquoi nous vous recommandons d’envisager d’y vivre au minimum 6 ans pour commencer à entrer dans vos frais. Mais s’il y a un critère qu’il faut prendre en compte lors de l’achat d’un appartement, c’est son emplacement.

Il est préférable de renoncer temporairement à acheter un appartement plutôt que de céder aux sirènes d’un lieu qui ne vous plaît pas ou qui ne correspond pas à votre situation.

6 conseils pour bien acheter un appartement

Afin de trouver le bien immobilier qui va vous plaire, vous devez vous y préparer en amont. Certaines questions s’avèrent essentielles pour ne pas se faire arnaquer ni tomber des nues au moment de l’installation.

Conseil 1 : préparer votre achat d’appartement

Cela paraît évident, mais bon nombre de futurs acquéreurs se lancent dans l’aventure de la vente ou d’un achat d’appartement sans se préparer un minimum.

Concentrez-vous sur les points importants, les points qui vous tiennent à cœur, car, ne l’oubliez pas, c’est vous qui allez y vivre pendant une certaine période.

Chaque point peut s’avérer être une source d’économie non négligeable.

Conseil 2 : se projeter dans l’avenir

Pour bien vous plaire dans votre futur appartement, vous devez déjà vous projeter.

En effet, acheter un appartement va vous endetter sur 10, 15 voire 20 ans et de nombreux événements peuvent se produire.

Est-ce que votre situation professionnelle va changer prochainement ? Vos revenus vont-ils croître ? Peut-être avez-vous l’intention d’avoir des enfants et donc avoir besoin de plus d’espace ?

Conseil 3 : se faire conseiller

Le monde immobilier n’est pas toujours accessible et compréhensible pour tous. Il existe un jargon spécifique et des astuces à connaître pour réussir la vente de votre appartement ou son achat.

Faites-vous une idée du marché immobilier actuel, consultez des études publiées par des organisations officielles, contactez un notaire ou encore certaines agences immobilières.

N’oubliez pas de vous rendre sur Internet et de consulter les sites qui proposent un comparateur de tarif en fonction de vos besoins.

Plus vous serez aidé par un professionnel, meilleures seront vos chances d’acheter l’appartement qui vous plaira et vous conviendra.

Conseil 4 : être méthodique

Trouver un appartement à vendre demande du temps et de la patience et non de la précipitation.

Dressez une liste de vos priorités comme le nombre de pièces souhaitées, le confort, le type de quartier, la proximité avec les transports et les commerces, etc.

En réalisant cette liste, vous évitez de perdre du temps et vous pouvez commencer au plus vite vos premières visites.

Conseil 5 : prendre le temps de visiter

Nul besoin de vous ruer sur le premier appartement à acheter s’il ne vous convient pas.

Pour trouver l’appartement qui vous plait, vous devez prendre votre temps et surveiller chaque détail.

Ayez l’œil partout.

Commencez par arriver en avance à votre rendez-vous pour découvrir le quartier et vous imprégner de l’atmosphère.

Évaluez les commodités au niveau des transports, des commerces, des écoles, des équipements. Pourquoi ne pas discuter avec quelques commerçants pour vous faire une idée plus précise ?

Une fois dans l’appartement, ne vous fiez pas nécessairement aux apparences, car vous pourrez le rénover et le transformer comme vous l’entendez.

Par contre, surveillez le sol, le plafond, les dépendances (parking, cave, etc.), la plomberie, les sanitaires, l’installation électrique.

Enfin, demandez à consulter les différents diagnostics immobiliers.

Conseil 6 : faire chiffrer les travaux

L’achat d’un appartement se réduit rarement au bien lui-même, il faut également penser aux frais pour le rénover et le rendre à votre goût pour que vous vous y sentiez bien.

Même si un appartement ancien est moins cher à l’achat qu’un bien neuf ou rénové, faites attention à ce que les travaux ne soient pas un gouffre financier.

Consultez différents spécialistes et faites des devis précis pour avoir une idée du coût global des opérations.

Article Connexe : Maison à vendre : mandat simple, mandat exclusif  ?

annonces immobilières

Annonces immobilières : comment éviter les pièges et trouver le logement de vos rêves

By | Recherche immobilière | No Comments

Vous avez envie de déménager ou simplement de quitter le foyer parental ? Vous avez des idées plein la tête quant à ce que doit être votre futur logement, n’est-ce pas ?

Une fois que vous avez défini vos besoins, que vous avez calculé votre budget, il est désormais temps de passer à l’action, d’aller à la rencontre des agences immobilières et de faire vos premières visites.

Mais il y a une étape inflexible à laquelle vous devez vous confronter : la lecture des différentes annonces immobilières.

Voici comment décoder ces annonces pour mieux organiser votre recherche de maison ou d’appartement et éviter les pièges.

annonces immobilières

Lire entre les lignes des annonces immobilières

Quand vous faites face à des annonces immobilières, l’essentiel est de bien comprendre ce qui n’est pas dit explicitement afin de trouver la perle rare.

Si vous recherchez un habitat que vous pouvez refaire entièrement, la mention « à fort potentiel » inscrit sur l’annonce immobilière peut vous intéresser. Cela signifie que le logement en question est à rénover selon vos envies et surtout selon vos possibilités financières.

Si vous tombez sur des annonces immobilières avec l’inscription « appartement de charme », sachez que le bien s’avère parfait pour quelqu’un qui souhaite une petite surface dans un environnement proche agréable.

Un « quartier animé » signifie tout simplement que votre maison ou appartement se situe près des commerces, près des transports, ou des écoles.

Connaître les abréviations basiques

Concernant les équipements et les pièces d’un logement, certaines abréviations permettent de décrypter l’état général.

  • Sdb : le logement possède une salle de bain (avec baignoire donc) tandis que « Sde » signifie une salle d’eau, avec une simple douche par conséquent.
  • TBE ou BEG : très bon état ou bon état général.
  • T ou F1, F2, etc. : même si le T ou le B sont indifférents, le numéro désigne les pièces hors la cuisine et la salle d’eau. La mention « bis » souligne une pièce plus importante.

 Annonces immobilières : les points à surveiller

Il est important qu’une annonce immobilière pertinente précise toujours les points forts du logement. Cela peut être un garage, un balcon, un sous-sol ou une cave.

Si l’un de ces critères s’avère essentiel pour vous, cherchez uniquement des annonces immobilières comportant cette mention.

Repérer les points importants dans les annonces immobilières

Les annonces immobilières doivent être claires, lisibles et informer au maximum les futurs locataires ou acheteurs.

Certains renseignements comme l’exposition du bien, l’agencement des pièces, le niveau d’isolation ou les éventuels travaux à fournir ne sont pas toujours précisés.

C’est pourquoi, pour simplifier les recherches, n’hésitez pas à prendre contact avec le vendeur ou l’agence immobilière et posez-leur toutes vos questions.

Bien lire une annonce immobilière, c’est s’intéresser à la surface indiquée. La loi Carrez impose aux vendeurs de mentionner avec précision la superficie du bien en question.

Un diagnostic est réalisé en amont de la transaction pour évaluer ces mesures.

Un autre point important pour décoder les annonces immobilières est la présence de l’étiquette énergétique.

Depuis le 1er janvier 2011, chaque vendeur et chaque agence est dans l’obligation d’indiquer la performance énergétique du bien dans ses petites annonces immobilières.

Chaque logement se voit alors attribuer une lettre entre A (logement économe) et G (logement énergivore).

Consulter les moteurs de recherche d’annonces immobilières

C’est un réflexe pour nombre d’entre nous aujourd’hui.

Internet fourmille d’idées géniales, mais aussi de trouvailles qui n’en sont pas toujours.

Heureusement, pour vous faire gagner du temps — et de l’argent — il existe des moteurs de recherche spécialisés dans la recherche des annonces immobilières.

Certains moteurs sont dits « verticaux », car ils analysent d’autres moteurs de recherche en fonction de vos envies, de vos besoins.

D’autres moteurs de recherche sont dits de « nouvelle génération », car ils utilisent la big data ou la « smart data ». En compilant un maximum de données sur votre compte, en prenant en compte votre style de vie et vos besoins, ces moteurs permettent d’afficher des tarifs pour la vente ou la location d’un appartement, d’une maison, d’un terrain, etc. en temps réel.

Consulter les agences immobilières

En complément de vos recherches sur Internet, vous pouvez vous tourner vers des agences immobilières qui affichent fréquemment de nouvelles annonces immobilières sur leur vitrine, sur leur site Web ou dans leur catalogue.

En effet, les agents sont des professionnels de l’immobilier et ils tentent de cerner votre personnalité et vos besoins afin de vous faire une présélection adaptée. Ils vous aident également à décrypter et à sélectionner les annonces immobilières qui vous correspondent.

Il faut remarquer que le prix d’une agence est souvent neutre, car elle modère ses tarifs puisqu’elle a tout intérêt à vendre rapidement.

A contrario, un particulier a tendance à surévaluer son bien.

Article Connexe : Location immobilière : se passer des agences ? & Ventes immobilières, se passer des agences ?

location immobiliere

Location immobilière : se passer des agences ?

By | Recherche immobilière

Savez-vous que près de la moitié des bailleurs immobiliers louent leur bien sans passer par l’intermédiaire d’un professionnel ? En effet, cette tendance qui s’accentue petit à petit depuis quelques années s’inscrit dans la durabilité. Les propriétaires décident désormais de s’occuper de A jusqu’à Z de leurs locations grâce aux portails d’annonces immobilièresDe nombreux atouts sont à mettre en avant dans ce choix, notamment en termes de rentabilité puisque les frais de mise en location et de gestion sont considérablement réduits.

De plus, chaque propriétaire peut à loisir sélectionner le locataire qui lui convient, ce qui minimise grandement les risques d’impayés ou de dégradation du bien.

location immobiliere

Location immobilière : les précautions à prendre

Réaliser les diagnostics énergétiques

Que ce soit pour la location d’une maison ou  la location d’un appartement, la première chose à faire est de constituer un dossier technique du bien immobilier. Même si les documents ne doivent être remis que le jour de la signature du bail, il est impératif que la mention de la classe énergétique figure sur l’annonce de la location immobilière.

Ces contrôles techniques regroupés sous l’appellation DPE (Diagnostic de Performance Energétique) informent ainsi le futur locataire sur la consommation en énergie du logement.

Chaque DPE est valable 10 ans, c’est pourquoi vous n’avez pas à le renouveler à chaque mise en location.

De même, deux autres constats sont à prévoir pour réussir une location immobilière. Le CREP (Constat des Risques d’exposition au Plomb) renseigne sur la présence de plomb dans les revêtements et les peintures. C’est un contrôle obligatoire pour les logements construits avant 1949.

L’ERNT (État des Risques naturels et technologiques) prévoit un plan de prévention des risques naturels et sismiques pour les logements situés sur une zone à risque.

Avec la « smart data », il est possible maintenant d’identifier au mètre près la situation géographique d’une maison ou d’un appartement et donc de découvrir s’il figure sur une zone dangereuse.

Diffuser son annonce

Il est possible de se passer des agences immobilières pour réussir votre location immobilière, même si celle-ci se fait entre particuliers.

Aujourd’hui, plusieurs types de supports permettent de diffuser votre offre de location immobilière. Il y a bien entendu la presse spécialisée, les journaux régionaux, les journaux gratuits et bien entendu Internet qui offre une visibilité en France ou sur une région précise à toute heure.

La rédaction de votre annonce doit être limpide et lisible dès les premiers mots, afin d’accrocher l’éventuel locataire. Les termes sont surtout descriptifs.

Vous devez impérativement indiquer le prix du loyer, la provision des charges mensuelles ainsi que la classe énergétique de l’appartement ou de la maison.

Sélectionner le locataire

C’est à cet instant que la location d’un bien immobilier par soi-même diffère véritablement de celle par une agence.

Un « bon » candidat à la location d’un appartement ou d’une maison dispose de revenus mensuels supérieurs à 3 fois le loyer mensuel, charges comprises.

D’autres documents doivent être fournis par le futur locataire : une pièce d’identité, le dernier avis d’imposition, un RIB, les 3 dernières quittances de loyer, une attestation de versement de prestations sociales (CAF, etc.), les 3 derniers bulletins de paie.

L’estimation de la valeur du loyer est aussi importante. Il importe que le prix se situe dans les valeurs actuelles du marché. Il existe différentes sources officielles pour vous aider à trouver le bon chiffre.

Sur Internet, vous pouvez également consulter de sites qui recensent en temps réel les valeurs dudit marché immobilier. C’est grâce à la « smart data » que l’on peut ainsi préciser des données et rendre l’expérience de la location immobilière si personnalisée.

En effet, en fonction de la situation géographique, de l’environnement proche du bien immobilier, un prix est conseillé en prenant en compte une fourchette haute et une fourchette basse des tarifs.

Location immobilière, n’hésitez pas à vous faire aider

La rédaction des contrats de location immobilière peut s’avérer fastidieuse, surtout quand on n’est pas habitué à jongler avec le jargon immobilier.

Un professionnel prend environ l’équivalent d’un mois de loyer comme honoraires. Mais vous pouvez aussi rédiger ces contrats par vous-même grâce à des formulaires.

N’oubliez pas de rédiger un document spécifique pour l’état des lieux qui doit être rédigé à l’entrée du locataire. Ce document fait foi pour évaluer d’éventuelles dégradations.

Le choix de la gestion collective est une option très intéressante en matière de location immobilière. En adhérant à un service de gestion en ligne, le bailleur reçoit régulièrement des alertes concernant l’envoi des avis d’échéance et des quittances de loyer, les relances des locataires défaillants, l’obtention des attestations d’assurance ou la régularisation des charges.

Comme on le voit, il est tout à fait possible de réussir une location immobilière entre particuliers, que ce soit une location d’appartement ou de maison, et ce, sans passer par une agence.

En parallèle, il faut remarquer que près de 4 agences sur 10 ne fournissent pas les informations détaillées sur les biens en location. Le futur locataire doit insister auprès de l’agence pour obtenir ces renseignements précieux.

C’est pourquoi nous vous recommandons de passer par des sites qui travaillent avec les données informatiques et la géolocalisation pour obtenir un maximum d’informations par vous-même.

C’est intuitif et dynamique comme devrait être toute recherche locative.

Article Connexe : « Vente immobilière : se passer des agences ? » & « Annonces immobilières : comment trouver le logement de vos rêves« 

location appartement

Location d’appartement : Top 10 des erreurs à ne pas commettre

By | Recherche immobilière

L’un des premiers réflexes pour la location d’appartement est de se tourner vers Internet.

Entre les agences immobilières et les moteurs de recherche qui proposent tout un panel d’offres, il n’est pas toujours facile de trouver le bien qui correspond à nos critères.

Voici 10 erreurs à ne pas commettre quand on est en recherche de location immobilière.

location appartement

1) Ne pas savoir à qui on a affaire

Quand vous recherchez une location d’appartement, il existe toujours 4 acteurs principaux qui vous aident à cerner un peu mieux vos besoins. Ce sont les propriétaires, les sites d’annonces immobilières en ligne, les agences de voyages et les agents immobiliers.

Il importe de bien savoir à qui vous vous adressez, car chaque acteur peut proposer des services et des garanties différentes.

Pour les propriétaires

La première chose à savoir est que tous les propriétaires ne vous fournissent pas de contrat de location.

Il est donc crucial de sélectionner le bien en location en fonction du sérieux et de la probité du propriétaire.

Pour les sites d’annonces immobilières en ligne

Certains sites d’annonces immobilières proposent une plateforme sur laquelle les propriétaires peuvent lister les biens locatifs.

Mais attention, car vous n’avez aucune garantie de la véracité de leurs dires étant donné que beaucoup de sites d’annonces ne vérifient pas les biens immobiliers avant de les publier.

Faites attention aux escrocs qui mettent parfois des photos truquées ou d’anciennes photos qui ne reflètent pas vraiment l’état de l’appartement.

Pour les agences de voyages

Pour la location d’appartement, surtout quand on part en vacances pour une courte durée, les agences de voyages proposent un certain niveau de sécurité avec la possibilité de remboursement ou la possibilité de souscrire à une assurance.

Mais, à l’instar des sites Web pour les annonces immobilières, beaucoup d’agences ne visitent pas (ou ne peuvent pas visiter) tous les biens en location.

Méfiez-vous à qui vous avez affaire.

Pour les agences immobilières

En règle générale, les agences immobilières sont composées de professionnels qui connaissent bien le marché immobilier.

C’est sûrement l’une des solutions les plus crédibles pour en cas de location d’appartement.

Néanmoins, n’hésitez pas à poser toutes vos questions, à effectuer des visites avec la présence du professionnel.

2) Ne pas lire le bail de location

Lisez avec attention le contrat de location.

Veillez à ce que les charges locatives soient bien détaillées.

Veillez également à ce que le contrat ne contienne pas de clause abusive.

3) Négliger la première visite du logement

La première visite est un moment crucial lors de location d’un appartement.

Adoptez immédiatement les bons réflexes en vérifiant l’isolation et le chauffage, car une installation trop ancienne risque d’entrainer un budget électricité excessif.

Traquez la moindre trace de moisissure ou de trace d’humidité qui indiquent le bon état du logement.

Surveillez la plomberie, les prises téléphoniques, l’accès à Internet ainsi que l’aération. Tous ces points doivent être précisés et vérifiés sur l’état des lieux.

4) Croire aux offres de location trop attirantes

Connaissez-vous l’adage qui dit que « si vous pensez que quelque chose est trop beau pour être vrai, c’est que c’est probablement le cas » ?

En matière de location d’appartement, c’est la même chose.

Faites preuve de bon sens. Méfiez-vous des annonces immobilières qui sont trop attirantes ou celles avec qui indiquent peu d’éléments ou qui ne montrent aucune photo.

Faites des recherches au préalable de votre côté pour vérifier si cela est une arnaque ou non.

5) Envoyer de l’argent avec un site de location non sécurisé

Le phénomène de phishing se répand partout et le secteur immobilier n’en est pas exempt.

Au moment de payer un acompte pour une location d’appartement ou pour payer une caution voire un loyer entier, veillez à utiliser des services de paiement en ligne sécurisés.

6) Ne pas demander d’éléments complémentaires

Ne faites pas l’erreur de vous contenter de ce que vous lisez dans les annonces immobilières.

N’hésitez pas à demander des photos, des plans du sol, des vidéos si besoin ou toute autre information utile si l’appartement en location vous intéresse.

7) Ne pas vérifier l’expérience du professionnel

Que ce soit un propriétaire ou une agence immobilière, il est impératif de vous renseigner sur les antécédents de l’un ou de l’autre.

Pour le propriétaire, essayez de connaître les ressentis des anciens locataires ou d’autres qui résident dans l’immeuble de votre choix.

Pour les agences immobilières, ces dernières possèdent des logos de certification.

Renseignez-vous également sur Internet pour obtenir des avis, des critiques éventuelles sur des sites spécialisés.

8) Ne pas lire les commentaires

À l’heure d’Internet et des réseaux sociaux, tout le monde a tendance à laisser un avis.

Fiez-vous aux avis concernant la crédibilité d’une agence immobilière, lisez les critiques et les avis sur les personnes qui ont résidé dans l’appartement en question.

9) Donner des pièces justificatives incorrectes

Dans le cadre d’une location d’appartement, on demande souvent des pièces justificatives.

Attention, toutefois car un propriétaire ne peut demander tout et n’importe quoi.

Le minimum requis pour la location d’un appartement — lorsqu’il n’y a pas de caution à fournir — est :

  • Une pièce d’identité en cours de validité avec photo et signature de son titulaire
  • Une pièce justificative de domicile : quittances d’anciens loyers, attestation d’un ancien bailleur, etc.
  • Document attestant d’une activité professionnelle : contrat de travail, attestation d’un employeur.
  • Document attestant de ressources suffisantes : dernier avis d’imposition ou non-imposition, bulletins de salaire, justificatif de versement d’indemnités, retraites, prestations sociales, pensions, etc.

10) Ne pas se fier à son bon sens

Apprenez à vous fier à votre instinct et à votre bon sens quand vous cherchez une location d’appartement.

Si vous ne vous sentez pas à l’aise avec le propriétaire, ne cherchez pas à réserver le logement.

Si vous discutez avec une agence immobilière et que vous avez l’impression qu’on ne vous fournit pas assez d’informations, demandez à changer d’agent immobilier. Ne finalisez pas cette location tant que l’on n’a pas répondu à toutes vos questions.

A lire aussi : Location d’une maison : les points à vérifier.

Moteur de recherche d'annonces immobilière

Moteur de recherche immobilier nouvelle génération

By | Recherche immobilière | No Comments

Vous avez envie d’acheter un appartement ? De louer une maison avec un grand jardin ou encore de trouver un terrain constructible pour investir ? Bien sûr, l’un des premiers réflexes est de se tourner vers Internet.

Vous découvrez alors une foule de moteurs de recherche d’annonces immobilières qui proposent un choix très vaste selon vos desiderata.

Et s’il existait aujourd’hui un nouveau type de moteur de recherche appliquée à l’immobilier ? Un moteur de recherche qui se concentre sur des données précises et qui fait appel à la big data ?

Moteur de recherche d'annonces immobilière

Qu’est-ce qu’un moteur de recherche d’annonces immobilières ?

Un moteur de recherche immobilière est tout simplement un moteur de recherche qui se spécialise dans la recherche des annonces immobilières, que ce soit pour la vente ou la location.

Un moteur de recherche permet donc d’effectuer des recherches sur un ensemble de sites d’annonces immobilières à partir d’une seule interface.

On parle alors de moteurs de recherche verticaux, c’est-à-dire qu’il interroge d’autres moteurs de recherche ou d’autres bases de données à partir d’éléments de recherche.

En précisant vos critères, vous pouvez ainsi cibler votre recherche d’appartement ou de maison.

Vous pouvez préciser vos besoins selon :

  • Le type de transaction souhaité : achat, location, etc.
  • Le type de bien immobilier : maison, villa, appartement, terrain, château, studio, parking, etc.
  • Le secteur géographique : région (Ile-de-France, PACA, Bretagne, etc.) ou ville (Paris, Marseille, Lyon, Nantes, etc.)
  • La surface : nombre de pièces, nombre de mètres carrés.

Des outils pertinents

À l’heure de la « smart data » et des applications, vous pouvez bénéficier d’outils performants, pratiques et fiables pour cibler votre recherche immobilière.

Maintenant, la technologie se met au service du client et de l’internaute pour qu’il reçoive en temps réel les réponses à ses besoins en matière de recherche de maison ou d’appartement.

C’est une nouvelle expérience pour l’internaute qui découvre depuis chez lui un annuaire ou une carte détaillée des annonces immobilières dans la région, la ville voire le quartier de son choix.

Un moteur de recherche immobilier innovant

Maintenant, le moteur de recherche d’annonces immobilières peut encore devenir plus précis en se basant sur vos habitudes, vos envies, vos besoins et votre façon de vivre. On parle aussi de « lifestyle ».

En effet, le moteur de recherches immobilières se fait intelligent. Il prend en compte les différents biens que vous avez consultés sur Internet afin d’affiner votre recherche.

Une carte 3D indiquant précisément le quartier ou le bien immobilier souhaité apparaît sur le moteur de recherche d’annonces immobilières pour que vous ayez une expérience immersive, comme si vous étiez aux portes de votre future maison.

 

Avec ce côté affinitaire et personnalisé, impossible de passer à côté de votre recherche de maison !

Une géolocalisation des annonces rapide

Le moteur de recherche d’appartements ou de maisons de nouvelle génération permet de localiser précisément les commerces, les transports, les écoles et tout autre point d’intérêt qui vous concerne.

Avec photos et informations détaillées, vous avez désormais les clés en main pour vous projeter dans votre prochain bien immobilier.

La géolocalisation d’un logement disponible à la vente ou à la location dans une zone géographique donnée facilite les recherches pour les locataires comme les acquéreurs. Cela permet un gain de temps non négligeable quand on sait combien une maison ou un appartement peut se dévaluer ou gagner en valeur en l’espace de quelques jours ou semaines.

Avec un moteur de recherche d’annonces immobilières de nouvelle génération, les annonces ne sont plus noyées dans la publicité et les innombrables annonces qui ne correspondent pas toujours à vos besoins.

Son but est simple : simplifier la vie de l’utilisateur durant toute la durée de sa recherche immobilière en lui proposant une expérience personnalisée.

L’important reste que chacun trouve l’habitation de ses rêves, n’est-ce pas ?

maison à vendre

Maison à vendre : mandat simple, mandat exclusif  ?

By | Recherche immobilière

Vous avez une maison à vendre et plusieurs options s’offrent à vous ? En effet, si vous passez par le biais d’une agence immobilière, vous pouvez bénéficier au choix de l’un des mandats suivants : le mandat exclusif ou bien le mandat simpleEnfin, l’autre option est d’effectuer la vente immobilière par vos soins, en passant de particulier à particulierAujourd’hui, environ 70 % des propriétaires qui désirent acheter ou vendre leur maison en passant par le biais d’une agence immobilière optent pour le mandat simple, car il laisse davantage de liberté au vendeur.

Qu’en est-il réellement ?

maison à vendre

Le mandat exclusif

Avec le mandat exclusif, même si vous trouvez un acquéreur par vos propres moyens, celui-ci devra obligatoirement passer par l’agence immobilière et payer une commission.

Les avantages du mandat exclusif

Avec un tel mandat, les agents immobiliers mettent en avant tout leur savoir-faire et leurs compétences pour accomplir les différentes démarches nécessaires. Ils multiplient également les publicités pour parvenir à la vente de votre maison. Certaines agences travaillent en réseau et cela optimise la recherche d’éventuels acquéreurs pour la vente de votre maison.

Les inconvénients du mandat exclusif

Si, au cours de la vente de votre maison, de nouvelles opportunités se présentent à vous ou si vous n’êtes pas satisfait des recherches de l’agence immobilière, vous demeurez lié à elle le temps du mandat.  Il est au minimum de 3 mois irrévocables (une durée qui peut être négociée néanmoins).

Mandat simple

Le mandat simple est le mandat qui s’avère le moins engageant de tous les autres types de mandats immobiliers.

Les avantages du mandat simple

Avec un mandat simple, vous pouvez vendre votre maison en la confiant à plusieurs agences tout en gardant la possibilité de réaliser cette vente par vos soins. Une commission est alors due uniquement si l’agence réalise la vente.

Les inconvénients du mandat simple

Lors que les agents immobiliers savent que votre maison est en vente dans plusieurs agences, ils savent que leur commission risque de leur échapper, c’est pourquoi ils mettent moins de moyens et peut-être moins d’énergie pour la vente de votre maison. De même que pour le mandat semi-exclusif, le mandat simple stipule que l’acquéreur potentiel qui visite votre maison ne doit pas avoir signé de bon de visite avec une agence lorsque la transaction s’effectue de particulier à particulier.

La solution de particulier à particulier

Vendre sa maison par soi-même est bien entendu possible.
Aujourd’hui, avec Internet et les nombreuses solutions en visibilité, c’est un choix qui peut s’avérer payant. Encore faut-il savoir s’organiser pour réussir la vente de sa maison grâce au PAP.
Fixer le prix de vente  Pour réussir à vendre sa maison de particulier à particulier, vous devez d’abord fixer un prix de vente. Pour cela, mettez-vous à la place du futur acquéreur et recherchez des biens immobiliers au vôtre dans votre secteur. Vous pourrez alors avoir un aperçu et établir des comparaisons réelles.
Internet propose aussi des outils en ligne pour évaluer le prix de vente de votre maison ou de votre appartement en fonction de la surface, du nombre de pièces, de la situation géographique, de l’exposition, etc.

Rédiger une annonce immobilière

C’est avec votre annonce que vous allez pouvoir faire venir de futurs acquéreurs pour visiter votre maison.
Cette annonce doit répondre aux questions et aux besoins des acheteurs. Indiquez précisément la surface habitable, le nombre d’étages, les niveaux et puis faites une liste des différentes pièces avec leurs caractéristiques.
Ajoutez les points forts de votre maison comme la proximité des écoles, des commerces, des transports, l’absence de vis-à-vis, l’orientation plein sud, la présence d’un balcon ou d’une terrasse, etc. N’oubliez pas, enfin, d’ajouter des photos de votre logement — photos d’intérieur et photos d’extérieur — et fournissez les documents pour faciliter la vente et la discussion avec les acquéreurs comme un dossier de diagnostics techniques.

Article Connexe : Achat d’un appartement : comment savoir si l’on se plaira dans son futur logement ?