Category

Notation immobilière

Les données immobilières géolocalisées

By | Notation immobilière, Professionnel | No Comments

Aujourd’hui, Internet joue un rôle de plus en plus prépondérant dans nos décisions. La technologie ne cesse d’évoluer et de s’affiner et l’on découvre tous les jours de nouvelles applications.

La géolocalisation est désormais quelque chose de populaire, car nous utilisons tous des données géographiques pour nous déplacer ou signaler notre présence.

Le secteur immobilier a bien compris ce phénomène et a décidé d’ajouter une corde à son arc en proposant une estimation des biens immobiliers grâce aux données géolocalisées.

Se différencier des concurrents

La géolocalisation des annonces immobilières est une nouvelle opportunité à ne pas manquer, elle permet de se démarquer de ses concurrents, notamment si ces derniers ne jouent pas nécessairement la carte de la transparence.

Grâce aux données immobilières géolocalisées (situation géographique, présence de commerces de proximité, d’écoles, de transports en commun, absence ou présence de balcon, d’ascenseur, environnement proche, accessibilité, etc.), vous pouvez en apprendre davantage sur votre futur logement rien qu’en naviguant sur Internet.

Contrairement à certaines agences immobilières ou à des agents immobiliers peu scrupuleux, la géolocalisation des données immobilières permet de proposer de biens en toute quiétude, sans craindre un vice caché.

Grâce à cet outil, tous les acteurs de marché immobilier (prêteur comme emprunteur) peuvent lutter contre l’opacité dudit marché. Ainsi, chaque bien immobilier est mieux évalué, mieux noté.

Avantages des données immobilières géolocalisées

Que votre projet concerne un logement résidentiel ou un bien immobilier tertiaire, géolocaliser l’annonce immobilière suscite l’intérêt et parfois divise.

Tandis que les locataires et les acheteurs sont en demande d’un maximum de précisions pour optimiser leurs recherches, les agences immobilières hésitent parfois à dévoiler l’adresse exacte d’un bien de peur que le locataire ne les contacte pas.

Pourtant, les données immobilières géolocalisées ont de vrais avantages.

Une mise en avant des annonces

Pour les professionnels de l’immobilier — mais aussi pour les consommateurs — il est indéniable que les annonces immobilières sont davantage consultées.

En effet, de plus en plus d’utilisateurs cherchent à affiner leurs résultats de recherche pour définir exactement dans quel secteur et quel est l’environnement du logement souhaité.

Contrairement à une annonce qui n’affiche pas une adresse exacte en indiquant grosso modo le quartier ou l’arrondissement, une annonce géolocalisée a plus de chances d’être vue, car elle répondra d’emblée aux attentes du consommateur.

À choisir entre une annonce immobilière qui indique que l’appartement à visiter est situé en centre-ville sans autres indications et une annonce qui précise l’adresse de la rue ainsi que les commodités les plus proches, il est évident que la seconde annonce sera davantage consultée.

Une multiplication des prises de contact

Avec les données immobilières géolocalisées, une annonce est susceptible de susciter davantage l’intérêt.

Pour les professionnels de l’immobilier, c’est l’assurance de gagner près de 20 % de leads supplémentaires, que ce soit avec les appels téléphoniques ou par un formulaire de contact.

Pour ce qui est des chiffres, on estime que la hausse du volume de visualisation depuis un résultat de recherche avec des données géolocalisées est de 75 % quand le taux de conversion sur l’annonce tourne autour de 25 %.

Contrairement à ce que l’on peut penser, les prises de contact sont plus nombreuses avec l’utilisation de données immobilières géolocalisées.

C’est donc un formidable outil très attendu par les utilisateurs et qui s’avère rentable pour les agences immobilières.

La géolocalisation est maintenant une pratique assumée

De nos jours, la géolocalisation prend de plus en plus d’ampleur.

Concrètement, près de 52 % des annonces d’agences sont aujourd’hui géolocalisées. Et dans certains secteurs précis, à l’instar des bureaux à louer à Paris par exemple, ce taux grimpe déjà jusqu’à 80 %.

Loin d’être une pratique marginale, l’utilisation de données immobilières géolocalisées devient une nouvelle pratique à prendre définitivement en compte.

Qui de Patrim ?

Depuis le 1er mai 2017, les consommateurs peuvent avoir gratuitement accès à une base de données qui recense toutes les ventes des biens immobiliers dans l’Hexagone.

Cette base de données, appelée Patrim, permet de se faire une idée du prix réel d’un bien immobilier dans un quartier ou dans une rue précise.

Patrim est une véritable caverne d’Alibaba, car chacun peut bénéficier d’un service en ligne d’aide à l’estimation d’un bien immobilier, que l’on soit acheteur ou vendeur.

Le consommateur dispose d’informations essentielles pour prendre sa décision comme le type de bien, l’adresse exacte, l’étage, l’année de construction, le nombre de pièces, le prix et la date de vente.

Il peut également obtenir des informations plus poussées comme la présence d’un ascenseur, d’une piscine, d’un bacon ou d’une terrasse.

Autant de données géolocalisées qui aideront, sans aucun doute, à franchir l’étape de l’achat ou de la vente.

En résumé, on sait que l’offre en matière de portail d’annonces immobilières est pléthorique sur le marché immobilier français.

Avec des données immobilières géolocalisées, on sort du lot, car on offre une visibilité supplémentaire.

Les internautes peuvent maintenant focaliser leurs recherches sur des critères très précis comme le type de bien, la localisation géographique, le prix, mais surtout des critères plus personnels comme la luminosité, la qualité de l’air, l’environnement proche, le calme, la sécurité.

couverture_réseau

Couverture réseau : quel opérateur choisir selon son adresse

By | Notation immobilière | No Comments

Aujourd’hui, notre rapport à Internet et à la téléphonie n’est plus le même qu’il y a encore 5 ou 10 ans. Désormais, ce besoin d’être connecté au monde avec le Web et d’avoir une bonne réception pour passer nos appels téléphoniques fait partie de nos habitudes.

Alors, quand il s’agit de rechercher un bien immobilier, la couverture réseau devient un des facteurs essentiels.

Mais comment connaître le meilleur opérateur en fonction de l’endroit où l’on se trouve ? Quels sont les moyens à notre disposition pour identifier la meilleure couverture réseau selon le quartier de notre logement ? Découvrez comment les données vous aide à mieux connaître votre quartier.

couverture_réseau

Choisir la bonne couverture réseau

Avec nos usages quotidiens d’Internet et de téléphonie, il est important d’obtenir une bonne couverture réseau.

Aujourd’hui, cette interrogation des futurs acheteurs ou des locataires fait partie des éléments clés qui participent au choix d’un logement.

Comment connaître la qualité de la couverture réseau d’un logement ?

Certes, sur le Web, les opérateurs ont maintenant obligation de communiquer auprès de la population. Toutefois, les indications fournies par les opérateurs ne prennent pas toujours en compte les espaces inhabités où les usagers sont parfois amenés à utiliser leur smartphone (forêts, montagnes, routes de campagnes, quartiers excentrés, etc.).

Les cartes en ligne que chaque opérateur prend soin de mettre à notre disposition ne reflètent par conséquent pas la réalité du terrain. Concrètement, une maison ou un appartement peut être considéré avec « une bonne couverture réseau » sans qu’il soit réellement possible de téléphoner depuis son salon ou sa cuisine. Alors que faire ? Vers qui se tourner ?

Mesure la couverture réseau avec des applications

Justement, à propos d’Internet, il existe désormais des applications à télécharger sur votre téléphone pour identifier la qualité de la couverture réseau, quel que soit l’endroit où l’on se trouve.

La solution de l’Arcep

L’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) propose une carte interactive de la couverture mobile.

Ainsi, il vous suffit d’entrer le nom de votre commune pour savoir si elle est correctement couverte et aussi identifier la puissance moyenne du signal qui est diffusé. En effet, plus ce signal est fort, plus vous avez de la chance de bien capter.

Avec son application monreseaumobile, la mesure du signal de la couverture réseau permet d’avoir néanmoins une indication très fiable avec une portée de 50 mètres.

Ainsi, vous avez déjà une première indication selon 3 critères, à savoir « très bonne couverture », « bonne couverture » et « couverture limitée ».

L’application fonctionne en utilisant les informations des différents opérateurs reçues via leurs antennes et les mesures qualitatives réalisées pour le compte de l’Arcep, soit au total environ 1 million de données.

Des applications pour évaluer la couverture réseau

Des applications disponibles sur Android et iPhone vous permettent, de manière totalement gratuite, de savoir qui des principaux opérateurs (Orange, Free, Bouygues télécom et SFR) propose la meilleure couverture réseau.

En fonction de l’endroit où vous êtes, il vous suffit de lancer un test pour avoir un aperçu du classement des opérateurs en fonction de la puissance du signal reçu et émis.

En plus des renseignements fournis par le propriétaire du logement, munissez-vous de votre téléphone. En effet, ce n’est pas parce qu’une couverture réseau est bonne dans un quartier que cela vaut pour toutes les maisons ou tous les appartements du secteur.

Vous pouvez effectuer une première recherche en visualisant une carte des données sur Internet. Mais le mieux est encore d’être sur place pour vous faire une idée concrète en temps réel.

Utilisez la ou les applications pour repérer l’opérateur qui propose la meilleure couverture réseau en fonction de vos besoins.

Aujourd’hui, notre rapport à Internet et à la téléphonie n’est plus le même qu’il y a encore 5 ou 10 ans. Désormais, ce besoin d’être connecté au monde avec le Web et d’avoir une bonne réception pour passer nos appels téléphoniques fait partie de nos habitudes.

Alors, quand il s’agit de rechercher un bien immobilier, la couverture réseau devient un des facteurs essentiels.

Mais comment connaître le meilleur opérateur en fonction de l’endroit où l’on se trouve ? Quels sont les moyens à notre disposition pour identifier la meilleure couverture réseau selon l’emplacement géographique de notre logement ?

Choisir la bonne couverture réseau

Avec nos usages quotidiens d’Internet et de téléphonie, il est important d’obtenir une bonne couverture réseau.Aujourd’hui, cette interrogation des futurs acheteurs ou des locataires fait partie des éléments clés qui participent au choix d’un logement.

Comment connaître la qualité de la couverture réseau d’un logement ?

Certes, sur le Web, les opérateurs ont maintenant obligation de communiquer auprès de la population. Toutefois, les indications fournies par les opérateurs ne prennent pas toujours en compte les espaces inhabités où les usagers sont parfois amenés à utiliser leur smartphone (forêts, montagnes, routes de campagnes, quartiers excentrés, etc.).

Les cartes en ligne que chaque opérateur prend soin de mettre à notre disposition ne reflètent par conséquent pas la réalité du terrain. Concrètement, une maison ou un appartement peut être considéré avec « une bonne couverture réseau » sans qu’il soit réellement possible de téléphoner depuis son salon ou sa cuisine.

Alors que faire ? Vers qui se tourner ?

Mesure la couverture réseau avec des applications

Justement, à propos d’Internet, il existe désormais des applications à télécharger sur votre téléphone pour identifier la qualité de la couverture réseau, quel que soit l’endroit où l’on se trouve.

La solution de l’Arcep

L’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) propose une carte interactive de la couverture mobile.

Ainsi, il vous suffit d’entrer le nom de votre commune pour savoir si elle est correctement couverte et aussi identifier la puissance moyenne du signal qui est diffusé. En effet, plus ce signal est fort, plus vous avez de la chance de bien capter.

Avec son application monreseaumobile, la mesure du signal de la couverture réseau permet d’avoir néanmoins une indication très fiable avec une portée de 50 mètres.

Ainsi, vous avez déjà une première indication selon 3 critères, à savoir « très bonne couverture », « bonne couverture » et « couverture limitée ».

L’application fonctionne en utilisant les informations des différents opérateurs reçues via leurs antennes et les mesures qualitatives réalisées pour le compte de l’Arcep, soit au total environ 1 million de données.

Des applications pour évaluer la couverture réseau

Des applications disponibles sur Android et iPhone vous permettent, de manière totalement gratuite, de savoir qui des principaux opérateurs (Orange, Free, Bouygues télécom et SFR) propose la meilleure couverture réseau.En fonction de l’endroit où vous êtes, il vous suffit de lancer un test pour avoir un aperçu du classement des opérateurs en fonction de la puissance du signal reçu et émis.

En plus des renseignements fournis par le propriétaire du logement, munissez-vous de votre téléphone. En effet, ce n’est pas parce qu’une couverture réseau est bonne dans un quartier que cela vaut pour toutes les maisons ou tous les appartements du secteur.

Vous pouvez effectuer une première recherche en visualisant une carte des données sur Internet. Mais le mieux est encore d’être sur place pour vous faire une idée concrète en temps réel.

Utilisez la ou les applications pour repérer l’opérateur qui propose la meilleure couverture réseau en fonction de vos besoins.

A lire aussi : Connaître le niveau de pollution d’une ville grâce aux données et Mesurer l’ensoleillement et la luminosité de votre logement

niveau_pollution_ville

Connaître le niveau de pollution d’une ville grâce aux données

By | Notation immobilière | No Comments

En matière d’achat ou de vente immobilière, le moindre critère peut faire la différence entre deux biens identiques.

Parmi l’un de ces critères essentiels, celui du niveau de pollution (qualité de l’air) est particulièrement intéressant.

En effet, aujourd’hui, grâce à l’analyse des données localisées il est possible de connaître la qualité de l’air et d’un environnement proche d’un habitat, quelle que soit sa situation géographique.

niveau_pollution_ville

Choisir l’environnement de son logement selon le niveau de pollution

Pouvoir choisir le logement de ses rêves en fonction de son environnement est un luxe qui est désormais accessible à tout à chacun.

En effet, opter pour un quartier calme et bien placé, se situer dans une rue agréable, c’est aussi s’assurer de bonnes conditions de vie.

C’est aussi l’opportunité, pour les bailleurs et propriétaires, mais aussi pour les agences immobilières, de faire une possible revente dans les meilleures conditions.

Ainsi, un logement situé près des commerces et des transports en commun permet de faciliter les déplacements.

La proximité des commerces ou d’autres services nécessaires dans la vie de tous les jours (écoles, administrations, espaces verts, etc.) sont autant d’atouts qui ne sont pas du tout négligeables.

Niveau de pollution et big data

Aujourd’hui, avec Internet et le croisement des données récoltées par diverses applications et autres moyens technologiques comme la modélisation et la cartographie, il est possible de définir précisément la qualité de l’air d’une ville, d’un quartier voire d’une rue.

Idéal pour affiner la recherche immobilière, n’est-ce pas ?

En France, il existe un maillage très intéressant et très complet pour déterminer la qualité de l’air environnant.

En IDF, par exemple, l’organisme Airparif permet de surveiller le niveau de pollution depuis presque 40 ans. Une carte interactive indique les emplacements de stations-relais et propose un indice de pollution ainsi que la liste des polluants en question.

Dans tout l’hexagone, ce sont près de 30 associations régionales qui couvrent le territoire dans le même objectif. Ces associations appelées AASQA (associations agrées de surveillance de la qualité de l’air) se regroupent sous l’appellation de la fédération Atmo France.

Atmo France coordonne la création d’une carte précise qui est un outil permettant d’intégrer la qualité de l’air en vue d’un projet d’aménagement et d’urbanisme.

La plateforme « Prev’Air » est un espace de prévision de la qualité de l’air afin de cartographier les concentrations de polluants dans l’atmosphère.

Enfin, d’autres programmes européens participent à surveiller la qualité de l’air d’une ville ou d’une région :

  • Le programme Copernicus : prévision heure par heure sur l’ensemble de l’Europe
  • Le projet Cite’Air : données horaires et journalières pour près de 90 villes européennes
  • Le programme ObsAIRve : programme européen sur la qualité de l’air qui vise à sensibiliser le grand public autour de la pollution.

Identifier la niveau de pollution de son quartier

Alors, bien sûr, vous pouvez vous rendre sur les différents sites Web des institutions et organismes cités précédemment.

Cela va d’ores et déjà vous donner un aperçu de la qualité de l’air de votre région, voire de votre ville.

Mais il existe désormais, avec la big data, de sites spécialisés qui vous permettent d’affiner votre recherche.

En entrant l’adresse d’une maison ou d’un appartement, le site en question vous propose d’apporter des filtres dans votre recherche pour identifier la qualité de l’air autour d’un logement et de voir si les polluants sont présents en grand nombre ou non.

Toutes les données récoltées via les interactions issues des réseaux sociaux, ou par les retours des agences immobilières et d’autres professionnels, se retrouvent concentrées dans un seul espace pour vous fournir la description la plus détaillée du logement recherché.

Ainsi, vous êtes à même, désormais, de connaître véritablement et en temps réel la qualité de l’air d’une ville ou d’un quartier.

Lire aussi : Mesurer l’ensoleillement et la luminosité de votre logement et Couverture réseau : quel opérateur choisir selon son adresse

ensoleillement_logement

Mesurer l’ensoleillement et la luminosité de votre logement

By | Notation immobilière | No Comments

Parmi tous les critères de décision pour acheter ou louer, l’ensoleillement et la luminosité du logement  font parti des éléments essentiels.

Posséder un logement bien exposé est indéniablement un gage de bien-être, d’une meilleure qualité de vie et aussi d’économie d’énergie.

Aujourd’hui, il vous est possible de savoir si le logement que vous convoitez est exposé comme vous le désirez et si l’ensoleillement est au rendez-vous.  

Les données immobilières sont aujourd’hui un atout pour l’acheteur et lui permettent d’avoir connaissance d’éléments décisifs pour l’achat mais aussi de mieux connaître le quartier où habiter.

ensoleillement_logement

Mesurez l’ensoleillement ou la luminosité d’un logement avec des applications efficaces

Avant d’acheter ou de louer un bien immobilier, connaître l’exposition au soleil de votre appartement ou de votre maison est un point à ne pas négliger.

Toutefois, nous n’avons pas tous l’occasion de visiter un logement en été ou pendant les heures où la luminosité est la plus forte, n’est-ce pas ?

Ainsi, certaines applications et des sites spécialisés vous proposent des solutions issues de la big data appliquée à l’immobilier.

 

L’application trajectoiredusoleil.net vous permet de simuler et de prévoir, en utilisant la technologie de la réalité augmentée, l’ensoleillement d’un logement sur place.

Ainsi, lors de la visite d’un logement en vue d’un achat ou d’une location, vous pouvez grâce à cette application :

  • Visualiser l’ensoleillement à différentes périodes de l’année
  • Prévoir les heures de lever et de coucher du soleil non seulement sur l’horizon en face de votre logement, mais aussi en dirigeant votre téléphone vers un bâtiment en particulier.
  • Imaginer concrètement où se place l’ombre portée depuis l’intérieur du logement ou depuis une fenêtre.

 

L’autre application s’appelle Solen. Elle permet de simuler la trajectoire du soleil sur une année dans chacune des pièces de votre futur logement.

En quelques minutes, il vous est possible de définir le nombre d’heures d’ensoleillement et la luminosité potentielle en tenant compte de l’environnement extérieur et des obstacles qui se présentent devant vous (monument, immeuble, végétation, etc.).

L’algorithme de l’application Solen utilise les données de Météo France sur les dernières années.

La big data, l’ensoleillement et la luminosité d’un logement

Aujourd’hui, avec la big data qui fait son entrée dans l’univers de l’immobilier, mais aussi dans plusieurs autres secteurs, il est possible de récolter, de combiner et d’analyser les data reçues des particuliers et des organismes professionnels pour créer une sorte statistique fiable.

 

Le calcul et l’évaluation de la qualité de l’ensoleillement d’un logement ne sont plus de la fiction.

Désormais, en un clin d’œil sur votre smartphone, vous pouvez visualiser l’ensoleillement direct, à savoir le nombre d’heures durant lesquelles le soleil sera présent dans votre cuisine, dans une chambre ou tout autre endroit de votre appartement.

 

Ces données sont consultables pour chaque mois de l’année et chaque saison.

Vous pouvez même les comparer avec les données provenant d’autres villes ou les comparer avec les moyennes de la ville où se trouve votre logement.

Sans bouger de chez vous, vérifiez à n’importe quelle époque de l’année la qualité de l’ensoleillement d’un logement en particulier ou d’un quartier plus généralement.

 

Ces sites spécialisés et ces applications vous permettent d’effectuer une réelle notification immobilière sur un bien. L’algorithme utilisé modélise la courbe du soleil en prenant en compte la géométrie de l’environnement proche ainsi que la topologie du quartier ou des rues voisines.

 

Désormais, quand vous lirez sur une annonce immobilière qu’un appartement est « bien situé », qu’il est « très lumineux », ou qu’il est « exposé en plein sud », vous savez que vous avez entre les mains un outil utilisant la big data pour analyser ce qu’il en est concrètement.

 

Mettez toutes les chances de votre côté au moment de choisir votre logement pour l’acheter ou le louer. N’hésitez pas à mettre en avant le critère de l’ensoleillement si vous êtes certain qu’il en est ainsi.

A lire aussi : Connaître le niveau de pollution d’une ville grâce aux données et Couverture réseau : quel opérateur choisir selon son adresse

Connaître son quartier grâce aux données immobilières

By | Notation immobilière | No Comments

Alors qu’il y a encore 10 ou 15 ans, il fallait compter uniquement sur l’expertise des agents immobiliers, sur celui des notaires et sur le bien-fondé des propriétaires bailleurs pour acheter, vendre ou louer un logement, aujourd’hui Internet vient bouleverser tous les codes du marché immobilier.

En effet, grâce à l’intégration de la big data — certains parlent de « smart data » —, il est possible non seulement d’évaluer le prix au mètre carré de votre appartement ou de votre maison, mais aussi d’évaluer l’environnement du bien immobilier.

 

Des données pour pour mieux connaître son quartier

L’un des critères qui permet à un acheteur d’acquérir un bien immobilier, à un propriétaire de le louer ou à un locataire de trouver son 1er home sweet home, est sa situation géographique.

Il est essentiel que son emplacement réponde à des besoins précis.

D’autres données permettent aussi d’affiner sa recherche d’un logement si l’on désire vivre dans un quartier précis :

Toutes ces informations participent à faciliter la vie des futurs acquéreurs ou des locataires à venir.

C’est ce que l’on nomme la « big data ».

La démultiplication des interactions grâce aux réseaux sociaux à propos de notre vie quotidienne, la téléphonie mobile et Internet en très haut débit génèrent aujourd’hui une masse conséquente des données hétérogènes que l’on peut manipuler et diriger dans des secteurs précis comme l’immobilier.

Connaître son quartier d’habitation de prédilection

La smart ou big data permet de personnaliser les recherche sur un site internet immobilier, ainsi de mieux satisfaire le client et de favoriser la vente immobilière.

L’usage d’Internet et l’emploi des données en matière d’immobilier sont devenus quelque chose d’évident pour de plus en plus de personnes.

Une étude récente démontre que 2 Français sur 3 jugent l’utilisation d’Internet essentielle dans la concrétisation d’un projet immobilier.

Plus de 85 % d’entre eux consultent Internet pour se renseigner sur le prix d’un logement.

En somme, il n’est plus rare de voir un futur acquéreur, un propriétaire ou un locataire démarrer un projet immobilier sur Internet pour rechercher une information fiable.

 

Toutefois, l’emplacement d’un bien immobilier figure dans le top 3 des critères essentiels.

Avec l’accès à des données enregistrées, vous pouvez visualiser votre logement et le quartier dans lequel il se situe.

Soudain, avec une carte interactive, vous pouvez zoomer sur l’emplacement rêvé pour votre maison ou votre appartement et voir s’il existe des services qui correspondent à vos besoins, s’il est près d’une gare routière ou ferroviaire, si des écoles ou des commerces de proximité sont accessibles en peu de temps, etc.

Certains sites se sont spécialisés dans ce genre de recherche à base de données.

Pour cela, il vous suffit d’entrer l’adresse d’un bien immobilier et ledit site évalue pour vous chaque détail. Il vous fournit alors des informations précises pour que vous ayez un aperçu rapide et en temps réel dudit logement et de son environnement proche comme le quartier dans lequel il se situe.

Parce que chaque détail compte pour acheter, vendre ou louer un bien, l’analyse des données permet de vous informer très rapidement.

Ainsi, non seulement vous pouvez identifier le quartier de votre logement, mais aussi :

  • Découvrir s’il bénéficie d’une bonne luminosité,
  • Savoir quelles sont les principales sources génératrices de bruit (commerce, circulation)
  • Connaître la qualité de l’air avec des indices de pollution en lien avec l’activité humaine et industrielle
  • Identifier les services et centres d’intérêt à proximité.

Cette analyse à base de données offre l’opportunité d’une recherche dynamique d’un bien immobilier en fonction de ses critères.

 

En savoir plus sur le sujet : Les données immobilières : lutter contre l’opacité du marché immobilier

données_immobilières

Les données immobilières : lutter contre l’opacité du marché immobilier

By | Notation immobilière

S’il y a bel et bien un bouleversement actuellement dans l’univers de l’immobilier, c’est l’arrivée des données immobilières. En effet, à partir de données diverses informatiques, il est possible de déterminer et de personnaliser la recherche immobilière.

Grâce à cette nouvelle technologie, connaître son quartier et les prix du marché devient un jeu d’enfant et possible à tous. Une quantité des données disponibles pour les entreprises sont générées en grand nombre et de façon continue. Les informations sont constamment misent à jour et permettent d’établir une grille de notation immobilière pour chaque bien.

L’étude des données s’est popularisée depuis 2013 et se développe un peu partout. Le secteur immobilier commence à en profiter dès à présent et les, vendeurs, futurs acquéreurs ou locataires sont mieux informés.

données_immobilières

Enjeux des données pour l’immobilier

Avec l’étude des données, il est donc possible de déterminer dans quel quartier où habiter ou, tout du moins, connaître le quartier dans lequel il est possible de résider en fonction de ses critères.

Dans le monde de l’immobilier, les données, ce n’est pas ce qui manque.

  • Le prix du m2
  • Les niveaux d’ensoleillement
  • Les données relatives à l’environnement (qualité de l’air, le calme,…)
  • La sécurité
  • La proximité des écoles, hôpitaux ou des commerces
  • La connectivité (internet, réseau mobile)

En somme, on le voit, l’information est maîtresse dans ce secteur.

Connaître le vrai prix de l’immobilier grâce aux données immobilières

Voilà un enjeu majeur pour le secteur de l’immobilier. La big data et la « smart data » permettent d’estimer plus facilement le prix de vente d’une maison, d’un appartement ou d’un terrain.

En vous rendant sur Internet, vous pouvez désormais bénéficier de ces connaissances informatiques pour mieux ou bien connaître son quartier

Certes, les chiffres indiqués grâce à la big data sont, la plupart du temps, des moyennes qui ne reflètent pas toujours l’état du bien immobilier.

Toutefois, vous bénéficiez d’analyses dites prédictives.

En effet, maintenant, il est possible de connaître la date à laquelle une personne est devenue propriétaire de son logement, le montant auquel elle a souscrit pour son crédit, le temps qu’il lui reste à rembourser.

Ces détails ciblent de plus en plus les foyers vers lesquels les agents immobiliers doivent s’orienter.

L’utilisation des données immobilières marque t-elle  fin des agents immobiliers ?

Bien entendu, dans ce type de transaction qu’est l’achat ou la vente d’un bien immobilier, le facteur humain demeure important. C’est pourquoi les agences immobilières ne sont pas en danger et ne vont pas disparaître de sitôt.

Néanmoins, elles doivent prendre en compte ce nouvel élément pour évaluer un bien et mieux communiquer avec ses clients.

C’est ainsi que le professionnel ou l’agence immobilière dispose à son compte des informations sur :

  • Le nombre et le montant de transactions effectué
  • Le type de personnes qui effectuent ces transactions (personnes seules, mariées, divorcées, etc.)
  • L’âge moyen d’un acheteur/d’un locataire/d’un vendeur
  • Le délai moyen d’une vente immobilière.

Bien utilisée, la big data permet de réaliser une estimation de prix en un temps record et d’effectuer une proposition dans les plus brefs délais.

La fidélisation du client, acheteur ou locataire, devient alors plus forte. C’est un levier qui devient à la fois plus flexible, plus volatile.

Du côté des internautes, locataires ou acheteurs, l’étude de données permet non seulement de mieux et bien connaître son quartier en particulier, mais c’est aussi un moyen de recevoir une estimation de prix en ligne. Cette étude accompagne la personne jusqu’à l’acte de vente ou d’achat.

Désormais, une nouvelle ère s’ouvre dans le secteur immobilier dans laquelle la moindre information pour mieux connaître son quartier constitue un atout considérable.

En savoir plus sur le sujet  : Connaître son quartier grâce aux données immobilières