Savez-vous que près de la moitié des bailleurs immobiliers louent leur bien sans passer par l’intermédiaire d’un professionnel ? En effet, cette tendance qui s’accentue petit à petit depuis quelques années s’inscrit dans la durabilité. Les propriétaires décident désormais de s’occuper de A jusqu’à Z de leurs locations grâce aux portails d’annonces immobilièresDe nombreux atouts sont à mettre en avant dans ce choix, notamment en termes de rentabilité puisque les frais de mise en location et de gestion sont considérablement réduits.

De plus, chaque propriétaire peut à loisir sélectionner le locataire qui lui convient, ce qui minimise grandement les risques d’impayés ou de dégradation du bien.

location immobiliere

Location immobilière : les précautions à prendre

Réaliser les diagnostics énergétiques

Que ce soit pour la location d’une maison ou  la location d’un appartement, la première chose à faire est de constituer un dossier technique du bien immobilier. Même si les documents ne doivent être remis que le jour de la signature du bail, il est impératif que la mention de la classe énergétique figure sur l’annonce de la location immobilière.

Ces contrôles techniques regroupés sous l’appellation DPE (Diagnostic de Performance Energétique) informent ainsi le futur locataire sur la consommation en énergie du logement.

Chaque DPE est valable 10 ans, c’est pourquoi vous n’avez pas à le renouveler à chaque mise en location.

De même, deux autres constats sont à prévoir pour réussir une location immobilière. Le CREP (Constat des Risques d’exposition au Plomb) renseigne sur la présence de plomb dans les revêtements et les peintures. C’est un contrôle obligatoire pour les logements construits avant 1949.

L’ERNT (État des Risques naturels et technologiques) prévoit un plan de prévention des risques naturels et sismiques pour les logements situés sur une zone à risque.

Avec la « smart data », il est possible maintenant d’identifier au mètre près la situation géographique d’une maison ou d’un appartement et donc de découvrir s’il figure sur une zone dangereuse.

Diffuser son annonce

Il est possible de se passer des agences immobilières pour réussir votre location immobilière, même si celle-ci se fait entre particuliers.

Aujourd’hui, plusieurs types de supports permettent de diffuser votre offre de location immobilière. Il y a bien entendu la presse spécialisée, les journaux régionaux, les journaux gratuits et bien entendu Internet qui offre une visibilité en France ou sur une région précise à toute heure.

La rédaction de votre annonce doit être limpide et lisible dès les premiers mots, afin d’accrocher l’éventuel locataire. Les termes sont surtout descriptifs.

Vous devez impérativement indiquer le prix du loyer, la provision des charges mensuelles ainsi que la classe énergétique de l’appartement ou de la maison.

Sélectionner le locataire

C’est à cet instant que la location d’un bien immobilier par soi-même diffère véritablement de celle par une agence.

Un « bon » candidat à la location d’un appartement ou d’une maison dispose de revenus mensuels supérieurs à 3 fois le loyer mensuel, charges comprises.

D’autres documents doivent être fournis par le futur locataire : une pièce d’identité, le dernier avis d’imposition, un RIB, les 3 dernières quittances de loyer, une attestation de versement de prestations sociales (CAF, etc.), les 3 derniers bulletins de paie.

L’estimation de la valeur du loyer est aussi importante. Il importe que le prix se situe dans les valeurs actuelles du marché. Il existe différentes sources officielles pour vous aider à trouver le bon chiffre.

Sur Internet, vous pouvez également consulter de sites qui recensent en temps réel les valeurs dudit marché immobilier. C’est grâce à la « smart data » que l’on peut ainsi préciser des données et rendre l’expérience de la location immobilière si personnalisée.

En effet, en fonction de la situation géographique, de l’environnement proche du bien immobilier, un prix est conseillé en prenant en compte une fourchette haute et une fourchette basse des tarifs.

Location immobilière, n’hésitez pas à vous faire aider

La rédaction des contrats de location immobilière peut s’avérer fastidieuse, surtout quand on n’est pas habitué à jongler avec le jargon immobilier.

Un professionnel prend environ l’équivalent d’un mois de loyer comme honoraires. Mais vous pouvez aussi rédiger ces contrats par vous-même grâce à des formulaires.

N’oubliez pas de rédiger un document spécifique pour l’état des lieux qui doit être rédigé à l’entrée du locataire. Ce document fait foi pour évaluer d’éventuelles dégradations.

Le choix de la gestion collective est une option très intéressante en matière de location immobilière. En adhérant à un service de gestion en ligne, le bailleur reçoit régulièrement des alertes concernant l’envoi des avis d’échéance et des quittances de loyer, les relances des locataires défaillants, l’obtention des attestations d’assurance ou la régularisation des charges.

Comme on le voit, il est tout à fait possible de réussir une location immobilière entre particuliers, que ce soit une location d’appartement ou de maison, et ce, sans passer par une agence.

En parallèle, il faut remarquer que près de 4 agences sur 10 ne fournissent pas les informations détaillées sur les biens en location. Le futur locataire doit insister auprès de l’agence pour obtenir ces renseignements précieux.

C’est pourquoi nous vous recommandons de passer par des sites qui travaillent avec les données informatiques et la géolocalisation pour obtenir un maximum d’informations par vous-même.

C’est intuitif et dynamique comme devrait être toute recherche locative.

Article Connexe : « Vente immobilière : se passer des agences ? » & « Annonces immobilières : comment trouver le logement de vos rêves«