Estimer une maison n’est pas quelque chose d’anodin, car chaque bien immobilier affiche une valeur qui lui est propre. Chaque maison est différente d’une autre.

C’est en prenant en compte certains critères que vous allez pouvoir commencer à vous faire une véritable idée de l’estimation immobilière de votre bienUn autre regard peut également apporter davantage de précisions dans votre évaluation. 

estimer maison

Les principaux critères d’évaluation d’une maison

Estimez l’emplacement de votre maison

S’il existe bien un critère essentiel pour évaluer votre maison, c’est son emplacement.

En effet, celui-ci tient compte de l’image de votre commune, car plus cette dernière s’avère résidentielle, plus le prix au mètre carré grimpe. Il en est de même pour chaque quartier.

Ainsi, dans une même ville, les tarifs des maisons varient parfois du simple au double selon les secteurs.

Si votre maison se situe près d’un espace vert, près d’une école, de commerces ou de services de proximité, si elle est bien desservie par les transports en commun, tout ceci joue sur le prix de l’estimation de la maison.

L’utilisation de la big data et de la smart data permet, par exemple, de déterminer le taux d’ensoleillement de votre maison ou encore la présence ou non de nuisance sonore.

Estimez la surface de votre maison

Deux types de surface permettent d’influer sur l’estimation de votre maison. On parle de surface habitable et de surface au sol.

C’est notamment la surface habitable qui doit être prise en considération et non la surface dite utile.

Avec le big data, vous pouvez maintenant connaître précisément les possibilités réalisables dans votre maison, au mètre carré près.

Le vis-à-vis

Dans le cadre d’une maison, l’absence ou la présence de vis-à-vis s’avère être un élément majeur dans l’estimation de prix d’une maison. C’est d’autant plus vrai si votre maison se trouve en lotissement.

A contrario, si la maison se situe sur un terrain arboré de 800 m² qui dissimule le bien à tout voisinage, le tarif sera nettement différent.

Dans les secteurs denses, une servitude de droit de passage peut s’imposer d’emblée, ce qui occasionne parfois une décote jusqu’à 10 % du prix de vente de la maison.

Evaluez l’état de construction de votre maison

Depuis que le Diagnostic de Performance Energétique (DPE) est devenu obligatoire, les ventes des maisons sont impactées dans les secteurs où la demande n’est pas abondante. Les biens immobiliers énergivores sont davantage pénalisés au profit des habitations plus économes.

C’est une tendance qui s’accentue de plus en plus, car les futurs acquéreurs recherchent des logements qui consomment moins.

Cette notion « énergivore » de votre maison joue indéniablement sur l’estimation de la maison.

Estimez la qualité du gros œuvre

L’entretien peut avoir une incidence certaine pour estimer une maison.

Même si ce n’est pas nécessairement un critère de première importance, il peut faire la différence dans les différents marchés immobiliers qui pratiquent des tarifs bas.

Les biens immobiliers qui sont en bon état ont habituellement les faveurs des acheteurs qui ne disposent pas d’une enveloppe financière suffisante pour entreprendre des travaux.

Estimer une maison : 4 conseils

  • Vous faire une première opinion en consultant régulièrement les journaux spécialisés. Les notaires disposent également d’une liste de biens immobiliers avec chiffres à l’appui par ville et par quartier.
  • Rencontrer des professionnels : allez à la rencontre d’un notaire, des agences immobilières en parlant directement avec un responsable. Attention toutefois, car ce dernier peut surévaluer votre maison pour obtenir le mandat.
  • S’adresser à un expert immobilier agréé auprès des tribunaux : ce professionnel intervient habituellement en cas de divorce, de donation ou indivision.
  • Se renseigner sur Internet : le Web regorge de sites qui vous permettent de faire des estimations plus ou moins gratuites. Il est impératif de comparer chaque proposition pour vous faire une idée précise de l’estimation de votre maison.

En plus : connaître les spécificités d’évaluation d’un appartement