Aujourd’hui, Internet joue un rôle de plus en plus prépondérant dans nos décisions. La technologie ne cesse d’évoluer et de s’affiner et l’on découvre tous les jours de nouvelles applications.

La géolocalisation est désormais quelque chose de populaire, car nous utilisons tous des données géographiques pour nous déplacer ou signaler notre présence.

Le secteur immobilier a bien compris ce phénomène et a décidé d’ajouter une corde à son arc en proposant une estimation des biens immobiliers grâce aux données géolocalisées.

Se différencier des concurrents

La géolocalisation des annonces immobilières est une nouvelle opportunité à ne pas manquer, elle permet de se démarquer de ses concurrents, notamment si ces derniers ne jouent pas nécessairement la carte de la transparence.

Grâce aux données immobilières géolocalisées (situation géographique, présence de commerces de proximité, d’écoles, de transports en commun, absence ou présence de balcon, d’ascenseur, environnement proche, accessibilité, etc.), vous pouvez en apprendre davantage sur votre futur logement rien qu’en naviguant sur Internet.

Contrairement à certaines agences immobilières ou à des agents immobiliers peu scrupuleux, la géolocalisation des données immobilières permet de proposer de biens en toute quiétude, sans craindre un vice caché.

Grâce à cet outil, tous les acteurs de marché immobilier (prêteur comme emprunteur) peuvent lutter contre l’opacité dudit marché. Ainsi, chaque bien immobilier est mieux évalué, mieux noté.

Avantages des données immobilières géolocalisées

Que votre projet concerne un logement résidentiel ou un bien immobilier tertiaire, géolocaliser l’annonce immobilière suscite l’intérêt et parfois divise.

Tandis que les locataires et les acheteurs sont en demande d’un maximum de précisions pour optimiser leurs recherches, les agences immobilières hésitent parfois à dévoiler l’adresse exacte d’un bien de peur que le locataire ne les contacte pas.

Pourtant, les données immobilières géolocalisées ont de vrais avantages.

Une mise en avant des annonces

Pour les professionnels de l’immobilier — mais aussi pour les consommateurs — il est indéniable que les annonces immobilières sont davantage consultées.

En effet, de plus en plus d’utilisateurs cherchent à affiner leurs résultats de recherche pour définir exactement dans quel secteur et quel est l’environnement du logement souhaité.

Contrairement à une annonce qui n’affiche pas une adresse exacte en indiquant grosso modo le quartier ou l’arrondissement, une annonce géolocalisée a plus de chances d’être vue, car elle répondra d’emblée aux attentes du consommateur.

À choisir entre une annonce immobilière qui indique que l’appartement à visiter est situé en centre-ville sans autres indications et une annonce qui précise l’adresse de la rue ainsi que les commodités les plus proches, il est évident que la seconde annonce sera davantage consultée.

Une multiplication des prises de contact

Avec les données immobilières géolocalisées, une annonce est susceptible de susciter davantage l’intérêt.

Pour les professionnels de l’immobilier, c’est l’assurance de gagner près de 20 % de leads supplémentaires, que ce soit avec les appels téléphoniques ou par un formulaire de contact.

Pour ce qui est des chiffres, on estime que la hausse du volume de visualisation depuis un résultat de recherche avec des données géolocalisées est de 75 % quand le taux de conversion sur l’annonce tourne autour de 25 %.

Contrairement à ce que l’on peut penser, les prises de contact sont plus nombreuses avec l’utilisation de données immobilières géolocalisées.

C’est donc un formidable outil très attendu par les utilisateurs et qui s’avère rentable pour les agences immobilières.

La géolocalisation est maintenant une pratique assumée

De nos jours, la géolocalisation prend de plus en plus d’ampleur.

Concrètement, près de 52 % des annonces d’agences sont aujourd’hui géolocalisées. Et dans certains secteurs précis, à l’instar des bureaux à louer à Paris par exemple, ce taux grimpe déjà jusqu’à 80 %.

Loin d’être une pratique marginale, l’utilisation de données immobilières géolocalisées devient une nouvelle pratique à prendre définitivement en compte.

Qui de Patrim ?

Depuis le 1er mai 2017, les consommateurs peuvent avoir gratuitement accès à une base de données qui recense toutes les ventes des biens immobiliers dans l’Hexagone.

Cette base de données, appelée Patrim, permet de se faire une idée du prix réel d’un bien immobilier dans un quartier ou dans une rue précise.

Patrim est une véritable caverne d’Alibaba, car chacun peut bénéficier d’un service en ligne d’aide à l’estimation d’un bien immobilier, que l’on soit acheteur ou vendeur.

Le consommateur dispose d’informations essentielles pour prendre sa décision comme le type de bien, l’adresse exacte, l’étage, l’année de construction, le nombre de pièces, le prix et la date de vente.

Il peut également obtenir des informations plus poussées comme la présence d’un ascenseur, d’une piscine, d’un bacon ou d’une terrasse.

Autant de données géolocalisées qui aideront, sans aucun doute, à franchir l’étape de l’achat ou de la vente.

En résumé, on sait que l’offre en matière de portail d’annonces immobilières est pléthorique sur le marché immobilier français.

Avec des données immobilières géolocalisées, on sort du lot, car on offre une visibilité supplémentaire.

Les internautes peuvent maintenant focaliser leurs recherches sur des critères très précis comme le type de bien, la localisation géographique, le prix, mais surtout des critères plus personnels comme la luminosité, la qualité de l’air, l’environnement proche, le calme, la sécurité.

Leave a Reply